Les périphériques d’ordinateur : des portes dérobées pour faciliter le piratage

  • Post author:
  • Post category:News

Même si ce cas a été déjà découvert en 2015, jusqu’ici, ce problème reste toujours sans solution. La société Eclypsium, spécialiste en cyber sécurité, vient de révéler que presque tous les ordinateurs ont tous des points de vulnérabilité en matière de piratage informatique. En 2015, on a découvert que les périphériques des ordinateurs comme les ports USB, les webcams, les cartes réseau sont des portes d’entrée faciles pour les hackers.

Une découverte très alarmante

Le problème ici c’est que ces périphériques n’ont pas de signatures cryptographiques qui permettent à d’autres utilisateurs malveillants de pénétrer dans un autre ordinateur à distance. En effet, les micrologiciels ou « firmware » qui servent de système d’exploitation pour les périphériques n’ont pas de mise à jour, ce qui les rend très vulnérables.

Le rapport d’Eclypsium met en évidence le point de vulnérabilité au niveau des cartes réseaux, des pavés tactiles, webcams, hubs USB et les cartes wifi. Les composants ou périphériques ont la même fonction qu’un ordinateur. Sauf que le système d’exploitation de ces composants n’a pas la même protection que celui d’un ordinateur.

Jusqu’ici, aucune solution palpable n’est proposée

S’agit-il de stratégie marketing ou autre chose ?  Jusqu’ici aucun fabricant de composants d’ordinateur n’a apporté une solution à la table, malgré la découverte faite en 2015. Apple seulement fait une vérification de signature avant de charger les périphériques sur leur ordinateur pour limiter les risques.

Toutefois, une vérification de signature doit être faite à chaque mise à jour de leur code. Pour Linux et Windows, ils ne font ces vérifications qu’une seule fois, lors de l’installation initiale. Il faut savoir donc que votre ordinateur est très vulnérable si vous n’utilisez pas d’antivirus efficace pour les intrusions malveillantes.